Longue Route 2024

Pour les soutenir avec nous cliquer sur le logo

Prendre plaisir à naviguer par les 3 caps australs

          Prendre plaisir à naviguer par les 3 caps australs, devise du regretté Guy Bernardin, initiateur de la Longue Route 2018. C’est un tour du monde à la voile sans notion de course, en solitaire, sans escale et sans assistance avec un voilier n’excédant pas les 52 pieds, sans contrainte sur les équipements embarqués avec un départ au-dessus du quarante cinquième parallèle.

C’est un hommage à Bernard Moitessier, immense marin, écrivain et philosophe, inspirateur des grands voyages pour bon nombre d’entre nous, il aurait eu 100 ans en 2025 et nous aurons à cœur d’honorer sa mémoire au retour des navigateurs.

Le but de cette Longue Route 2024 est de créer une communauté de marins, hommes et femmes à réaliser le rêve de leur vie. Il n’est pas exigé une catégorie de voilier spécifique, une bonne préparation suffit. Pour information, un Océanis 43 de série a très bien supporté ce périple de 2018 et 2019. Nous avons le mérite d’avoir une expérience très enrichissante de la première Longue Route, le nouveau staff pour la version 2024 s’engage à vous accompagner depuis votre inscription jusqu’à la fin du périple et même de faire perdurer une cohésion de groupe pendant de longues années.

Rencontres avec nos skippers

Eymeric Maiffrédy

Eric Beauvilain

Alain Bourgeois

Pierre-André Huglo

La presse en parle :

Médias dans le thème :

Pierô La Longue Route

Jean-Louis Collet

Eric Beauvilain

Pierre-André Huglo

Samir Antri-bouzar

Retiré

En réflexion

Inscrit

Qui va participer à la Longue Route 2024 ?

Inscrit

Antoine Douguet

Luciano de Vescovi

Retiré

Nicolas Venturi

Retirée

Retiré

Monika fabrique son catamaran en contreplaqué époxy sur plan Wharram 38 pieds, en version écolo sans énergie fossile

Monika Matis

Retiré

Retiré

Tony Curphey

Dominique Lissillour

Alain Bourgeois

Retiré

Inscrit

Eymeric Maiffrédy

Frédéric Switala

Inscrit

Pierre Novelli

Inscrit

Inscrit

Inscrit

Pierre-Henry Mahul

Alfonso Pascual

Inscrit

Susanne Huber-Curphey

Inscrite

Le Grand Départ ....

Souvenirs de l'édition 2018

David Arlot sur Toto

Direction : Le large

Gilles Huot sur Peregrina

Plein sud .....

Manu Wattecamps-Etienne sur La Céleste

Plus loin, plus longtemps

Pierre-André Huglo sur Fresh Herring

Retrouvailles au Bono le Week-end du 21 juin 2019 pour commémorer l'arrivée de Bernard Moitessier à Papetee après sa Longue Route

Retour vidéo sur la Longue Route 2018

Un peu d'humour techno .... La Longue Route vue par l'IA

L’origine

En 1968, Bernard Moitessier participe au Golden Globe Challenge, course autour du monde en solitaire et sans escale dotée de 5000 livres sterling par le Sunday Times, belle somme pour l’époque, à bord de “Joshua”, son ketch en acier de 39 pieds -12 mètres- avec bout dehors.Après avoir passé le cap Horn, alors qu’il est en tête sans le savoir et en bonne position pour gagner, il décide de continuer sa route vers la Polynésie “parce qu’e je suis heureux en mer et peut-être pour sauver mon âme”, abandonnant ainsi toute chance de gagner. Il arrive à Tahiti après une navigation difficile et épuisante. Sa décision, incomprise de beaucoup jusqu’à la publication de son récit, le fit ensuite considérer comme un guide et un maître à penser de plusieurs générations de navigateurs et de voyageurs, et il est à la naissance d’un courant de pensée écologique chez beaucoup de marins.“La Longue Route” publié chez Arthaud est devenu un classique incontournable de la voile et de la littérature d’aventure, le livre de chevet de nombreux navigateurs de tous les pays. Ecrivain de l’océan respecté et admiré dans le monde entier, poète de la mer, Bernard Moitessier rejoint ainsi dans la légende Joshua Slocum, le premier circumnavigateur solitaire, dont il a donné le nom à son bateau.

Nos Partenaires